12 octobre 2018 Admin
Mois sans tabac

Les jeunes inscrits à la Mission Locale ont accès au Point Santé afin de bénéficier d’un accompagnement spécifique. Différentes actions sont également organisées dans ce cadre, dont la journée sans tabac. Retour sur la journée du 11 octobre 2018.

Saviez-vous qu’on a cinq fois plus de chance d’arrêter de fumer définitivement si l’on arrête un mois entier ? C’est à partir de ce constat qu’est organisé le mois sans tabac qui aura lieu cette année durant le mois de novembre. Afin de préparer ce mois au mieux et d’informer les jeunes sur les dangers de la cigarette, mais également des drogues, de la chicha et de l’alcool, la Mission Locale Vallée de Montmorency et celle de Taverny ont reçu une intervenante de la Ligue contre le cancer pour une journée de sensibilisation.

Cigarettes, drogues, alcool : Questions – Réponses

Après une courte présentation de chacun, une discussion autour de la drogue commence. Alors la drogue, qu’est ce que c’est ? C’est une substance qui rend dépendant. Certaines sont interdites, d’autres sont autorisées.

Mais le café, c’est une drogue ou pas ?

La différence se situe dans les conséquences de la consommation : si elles sont néfastes et changent quelque chose dans notre corps. Concernant le café, on parlera plutôt d’accoutumance que de dépendance. Suite à ces précisions, le groupe s’interroge alors sur l’alcool qui est légal mais s’agit-il d’une drogue ou pas, puisqu’une dépendance peut exister.

Et entre la cigarette, le cigare, la chicha, c’est quoi la différence ? Lequel est le plus dangereux ?

La chicha, c’est du tabac + du « goût » constitué de substances chimiques + mélasse + charbon + aluminium : la fumée passe par de l’eau et ressort. Tous les produits présents rendent dangereux de « chicher ». Point important : les substances toxiques ne restent pas dans l’eau. De plus, la chicha produit plus de fumée, on respire donc beaucoup plus de fumée qu’avec une cigarette. La différence se situe aussi dans la dose de nicotine présente : il y en a moins dans la chicha que dans une cigarette. Donc il y a besoin de plus tirer dessus pour avoir la dose de nicotine. En résumé, fumer la chicha, c’est comme 40 cigarettes, donc 2 paquets.
Concernant la cigarette électronique, il n’y a pas de plante qui est brûlée. Ce qui est dangereux, c’est la combustion des plantes.

 

Et le tabagisme passif : est ce que c’est plus dangereux pour celui qui fume ou celui qui est à côté ?

 

Celui qui fume aspire la fumée qui passe directement dans ses poumons, mais la personne qui est à côté et qui la respire a des effets similaires. Le danger est quasiment équivalent. C’est pourquoi la loi Evin interdit de fumer dans les lieux publics fermés. Il est aussi interdit à un conducteur de fumer et à toute personne dans une voiture dans laquelle des mineurs sont présents.

Il y a une différence entre les cigarettes « normales » et les roulées ?

Oui, les roulées n’ont souvent pas de filtre. En plus, on ne tire pas la même façon dessus, donc on inhale plus de fumée. On pourrait se dire que les roulées ne contiennent que du tabac et que c’est donc plus naturel, mais en fait c’est l’équivalent de 3 cigarettes normales.

Le tabac est la drogue qui tue le plus en France chaque annéeAteliers pour mieux connaître la cigarette

Jeu 1 : Mais en fait, il y a quoi dans une cigarette ?

Le groupe a été scindé en deux plus petits groupes et des images de composants leur ont été distribués. L’objectif : les classer pour savoir s’ils sont présents ou pas dans une cigarette.

Sont donc présents dans une cigarette :

  • Nicotine = Produit qui rend accro, présent pour rendre accro? C’est dans la plante elle-même. Substance chimique que la plante crée pour se protéger contre les insectes. Conséquence sur le corps : ça rentre dans les poumons puis dans le sang donc cerveau et cœur compris en 7 secondes dans le cerveau. Le cerveau fabrique la dopamine : hormone de plaisir qui existe aussi quand on mange quelque chose qu’on aime. Court circuit car se met sur l’hormone de la dopamine et donc le corps redemande cette sensation.
    Au moment de la première cigarette : on crée des récepteurs à la nicotine qui restent à vie. Certaines personnes en crée plus que d’autres
  • Goudron : présent dans la fumée de la cigarette. Produit pendant la combustion de la plante. C’est une des substances les plus cancérigènes
    Dans l’état de connaissance une vapoteuse est 1000 fois moins dangereuse qu’une cigarette.
  • Arômes présent pour masquer le goût de la fumée.
  • Ammoniaque : produit chimique. Présent dans la fumée. Ajouté car augmente le taux de nicotine dans le cerveau, donc plus rapidement dépendant.
  • Acétone : oui et à pour effet d’anesthésier les filtres des bronches donc passent plus vite dans le cerveau.
  • DTT : insecticide, présent dans la plante car aspergé pour pas qu’elles se fassent bouffer.
  • Menthe : présent car adoucit la fumée, on va tousser moins, donc on se dit que c’est moins dangereux.
  • Cacao et de la réglisse : présents car dilate les bronches et donc ouvrent les poumons et la fumée arrive plus vite au cerveau.
  • Miel / sucre : pour remplacer une autre Substance interdite. Renforce la dépendant car augmente le taux de nicotine libre dans le cerveau.
    Dans la fumée 7000 substances chimiques dont 70 cancérigènes

Jeu 2 : info ou intox ?

Info ou intox : les explications

Info ou intox : le jeu

Le mois sans tabac commence en novembre

Il faut savoir que 73 000 personnes meurent chaque année à cause du tabac : c’est comme un avion de 200 personnes qui s’écrase chaque jour. Pour parvenir à arrêter de fumer, ce n’est pas qu’une question de volonté. Un accompagnement est souvent nécessaire. C’est pourquoi, la Ligue contre le Cancer a préparé un kit pour aider les fumeurs à arrêter. Dedans se trouve  : un livret « Je me prépare », un agenda avec des encouragements, des conseils et des activités pour oublier la nicotine, un calculateur d’économies et un outil contre le stress.

Mois sans tabac

, ,