Some Custom Content

Notre blog

Notre actualité récente

Les plants de demain

Ils sont jeunes et ambitieux. Des projets plein la tête. Le regard vers les cieux, près à dévorer le monde, décrocher la lune. Déterminés. Ils carburent aux idées et rêves les plus fous, talismans contre les mots chômage, précarité ou voies professionnelles bouchées qu’on leur rabâche à longueur de journée. Ils sont stylistes, journalistes, graphistes ou encore maraîchers bio. Leur point commun ? Une inscription au dispositif Jeunes Diplômés proposé par la Mission locale Vallée de Montmorency, véritable vivier de talents, aux profils bien différents.

Zoom sur l’un d’entre eux

Ils incarnent le visage de l’agriculture de demain, raisonnée, respectueuse de l’environnement, durable et biologique. Antonin Deshayes et Julien Pedrot sont les futurs maraîchers bio à suivre. Exit nos papis-fermiers bottés et moustachus, bienvenue aux gentlemen farmer des temps modernes. Issus de filières scientifiques, ces deux jeunes citadins venus d’Ile-de-France ont succombé à l’appel de la terre.

 

 

P1060760 (1)

 

Unis autour de problématiques environnementales et sociales communes, ils ont lancé cette année leur projet Les plants de demain. Depuis janvier,  les deux acolytes sillonnent la France  à la recherche d’acteurs de la transition agricole et de techniques maraîchères alternatives. L’objectif à terme ? Créer leur propre ferme biologique.

Ce projet ambitieux, image d’une quête initiatique, est le fruit d’un long cheminement réflexif qui a germé sur les toits parisiens lorsqu’ils étaient encore bénévoles au sein de l’association VENI VERDI, créatrice de jardins en milieu urbain.

Un projet rythmé par 3 grandes étapes  

Le projet Les plants de demain, au-delà de sa finalité matérialisée par la ferme, est avant tout un processus de recherche rythmé par 3 grandes étapes. Première étape. Réaliser un tour de France d’installations maraîchères biologiques afin de s’initier au maraîchage biologique auprès des professionnels du secteur. Deuxième étape. Intégrer une formation diplômante, le BPREA, Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole pour enrichir s es connaissances et légitimer ses objectifs. Troisième étape. Créer une ferme biologique en Ile-de-France en valorisant tous les acquis et savoirs accumulés lors des étapes précédentes.

S’inscrivant dans une démarche de partage et de sensibilisation, les deux amis diffusent leurs découvertes sur leur site et leur page facebook.

Avis aux amateurs de terreau, adventices, tisanes bio et cucurbitacées, il n’est pas trop tard pour suivre le périple du duo, qui achèvera sa dernière étape dans La Ferme Du Petit Changeons en septembre.

Share Your Thoughts!

Mission Locale Vallée de Montmorency - 30, rue de la Station - 95130 Franconville - Tel : 01 39 32 66 03 - Fax : 01 34 13 42 16 - Mail : info@mlvm.asso.fr